A propos Frederic

I provide organizational support to water and waste actors in order to implement integrated management plans within a given territory and to optimize the services of local utilities according to the local context, technical constraints and stakeholders’ expectations. Intelligence gathering and system thinking are key tools to build learning loops and scenarios for the future as well as to spot the needs for change to be addressed for reaching the planning objectives. In many cases, innovation projects are eligible with the support of EU funding.

Séminaire sur le développement de filières de valorisation pour les déchets ménagers

Les 12 et 13 avril 2018, un atelier a lieu à Oran sur les perspectives pour développer les filières de valorisation pour les déchets ménagers dans la région d’Oran. Ce séminaire était organisé conjointement par le projet AGID et l’association ASPEIN avec le concours du bureau Green Crossroads (Bruxelles).

La réflexion mené durant cet atelier part du fait qu’il y a lieu s’assurer de la rentabilité économique de l’infrastructure de valorisation à construire dans le cadre du projet AGID, soit un centre de tri de 100 tonnes / jour et une plateforme de compostage de 5.000 m2 dans chacune des trois wilayas de la zone d’intervention

 

Financement de la valorisation : Même si les déchets ménagers contiennent des matières qui ont une valeur économique élevée, il faut prendre en compte les coûts de transport et de traitement. Ceux-ci sont fortement influencés par le comportement des ménages. Au final le bilan économique est souvent déficitaire. Pour le combler, on distingue deux options principales :

  • Prélever des taxes (communales) auprès des citoyens. C’est souvent une bonne solution lorsqu’il s’agit d’un enjeu local et que le citoyen visualise à quoi sert son argent ;
  • Percevoir une cotisation de recyclage auprès des consommateurs. C’est souvent un bon instrument lorsqu’il s’agit d’un enjeu national et que le système fonctionne comme un marché offrant plusieurs alternatives.

Développement d’une industrie du recyclage : Pour qu’une telle industrie puissent se développer, il est nécessaire de lui garantir un approvisionnement régulier de déchets à recycler sur le long terme. De plus le secteur des déchets étant propice aux économies d’échelle, les filières doivent traiter des flux importants pour être compétitives (notamment par rapport à l’exportation). On comprend facilement l’énorme influence de la collecte des déchets ménagers auprès des citoyens sur la sécurité des approvisionnements. Dans ce contexte, on ne peut pas échapper à une réflexion sur les partenariats à mettre en place dans la mesure où la collecte des déchets ménagers et assimilés est une responsabilité des communes qu’elles peuvent déléguer à une intercommunale ou un prestataire privé. Cela se justifie d’autant plus que l’amélioration des taux de recyclage passe par le recours à des technologies de pointe au niveau de la collecte et du tri.

Plusieurs facteurs critiques de succès ont été identifiés au cours des débats :

  • L’accès au gisement de déchets à recycler
  • L’intégration du secteur informel dans les nouvelles filières
  • La cohérence du schéma institutionnel, notamment la répartition des compétence entre le Ministère de l’Intérieur et le Ministère de l’environnement
  • Une communication simple et uniforme sur l’ensemble du territoire
  • L’identification des coûts aux différents étapes de la filière
  • Le recours à d’autres instruments de gestion que la seule réglementation.
  • Une approche spécifique en fonction de l’origine des déchets à recycler (ménagers <=> industriels)

Diagnostic organisationnel de la collecte des déchets ménagers dans les trois wilayas d’intervention

L’amélioration du dispositif de collecte des déchets ménagers et assimilés dans les trois wilayas est un facteur essentiel pour le projet AGID. Dans ce contexte, la création d’un EPIC de collecte est un étape importance car elle permet de mutualiser et de renforcer les moyens qui étaient logés auparavant au niveau des communes. A Mascara, ce processus est complétement achevé tandis qu’il est toujours en cours dans les wilayas de Mostaganem et Sidi Bel Abbès.

Mostaganem: mesure de la densité des déchets ménagers à collecter

Une mission de diagnostic a été réalisée du 18 au 31 octobre 2016 par Monsieur Jacques Allard du bureau Almadius (Belgique). Elle s’est penchée sur les aspects suivants :

  • Données de suivi de la collecte
  • Collectes spécifiques  pour les déchets commerciaux (cartons, films plastiques)
  • Transfert du personnel et du matériel à partir des communes vers les EPIC
  • Organigramme de la structure
  • Mode de financements
  • Mise en œuvre du schéma directeur de collecte
  • Stratégie à long terme
  • Engagement des parties prenantes
Mascara: point de conditionnement pour les déchets commerciaux

Mascara: point de conditionnement pour les déchets commerciaux

Cette mission a été clôturée par un atelier de restitution durant lequel les premiers résultats du diagnostic ont été discutés. Sur base de quoi les grands axes pour un plan de travail (besoins en formation, mise en place d’outils de gestion, relations avec les parties prenantes, etc.) ont pu être dégagés dans la perspective d’introduire la collecte sélective pour les déchets ménagers. L’ensemble des décisions à prendre sera soumis pour examen au prochain comité de suivi.

Clôture de l’étude de baseline

Conformément aux procédures en vigueur à la Coopération Technique Belge (CTB), une étude préparatoire à la mise en œuvre du projet AGID, dite « étude de baseline », a été réalisé durant les mois de mai et juin 2016. Elle avait l’objectif d’assurer une bonne adéquation entre les actions prévues dans le projet et les réalités de terrain. En parallèle, un diagnostic ciblé sur la gestion des CET a été réalisée dans les Wilayas de Mostagenem et Sidi Bel Abbès, qui sont de nouveaux partenaires pour la CTB. Pour réaliser cette étude, le projet a reçu l’appui des consultants du Bureau Almadius.

L’étude de baseline s’est déroulée en plusieurs phases.

  • 7-12 mai : travail à l’Agence National des Déchets à Alger
  • 16-17 mai : visites de terrain dans les trois Wilayas de la zone d’intervention
  • 15 juin : réunion au MREE pour discuter d’une première version du plan opérationnel
  • 19-22 juin : session de travail à Oran avec chacune des trois wWlayas (la photo ci-dessous a été prise lors de la visite de la Wilaya de Mascara)

img_5793

Cette étude a permis de :

  • actualiser le cadre logique du projet et d’adapter le budget en conséquence
  • élaborer un plan opérationnel sur toute la durée du projet
  • élaborer un plan de gestion des risques affectant la mise en oeuvre du projet
  • élaborer un tableau d’indicateurs permettant de suivre la mise en oeuvre du projet et l’obtention des résultats escomptés.