Cartographie des émissions de méthane dans les CET

Une équipe composée de quatre cadres de l’AND a réalisée en juillet et octobre 2017 avec l’appui de Mr Mario Menegotto  (Almadius, Namur) et  Mr Brahim Youcef (ENABEL) des campagnes de mesure du méthane (CH4) dans les CET dans les trois wilayas de la zone d’intervention : Mostaganem, Mascara et Sidi Belabbesf.

Les levés FID sont des mesures effectuées à l’aide d’un GPS de présentation et d’une sonde FID (Flamme ionization detector) dans le but de mesurer les concentrations de méthane à la surface des CET et de pouvoir dresser une cartographie précise  des émissions du CET. Ces mesures doivent être répétées à intervalle de 3/4 mois  de manière à suivre l’évaluation de la fermentation. Ci-dessous figurent trois cartes élaborées par l’équipe

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En novembre 2017,  Mr Mario Menegotto a donnée une formation aux  cadres de l’AND sur l’interprétation des résultats et la conception d’un système de dégazage adapté au site et aux concentrations de méthane.

Dans le cas des CET implantés à El Keurt (Wilaya de Mascara) et à Sidi Bel Abbès, une solution concrète a été proposée aux autorités locales. Elle consiste en un  système de dégazage basé sur des drains en PEHD posés à l’horizontale (2% d’inclinaison) sur la surface des déchets. Ces drains sont connectés à un collecteur qui fait le tour du casier.  Si la concentration en méthane est suffisamment élevé, il peut être brulé dans une torchère.

3ème campagne de caractérisation des déchets ménagers

La troisième campagne de caractérisation a eu lieu du 09 au 17 Août 2017, où les membres de l’équipe AGID ont été répartis sur les deux wilayas ciblés Mostaganem et Mascara.

Chaque équipe été composé de deux jeune cadres de l’AND avec l’intervention de l’experte Mme Roben et le nouveau ATI CTB Mr Pierric Raulin.

Un échantillon de 600Kg/ jour est tamisé avec la même procédure et maillage (100-80-60-/35mm) que les deux campagnes précédentes :

L’experte Mme Roben  a pris plus en considération le tamis 80mm en vue de la séparation optimale entre la fraction recyclable de l’organique.

En analysant les résultats de cette campagne, on a obtenu les tableaux ci-dessous :

Pour l’Habitat individuel :

Catégorie Fraction >80 mm KG Fraction <80 et >35 mm KG Fraction <35mm KG
Organique 59.28 22.46 27.7
Papier carton 27.565 0 0
Plastique 55.02 2.52 0
Verre 3.25 0 0
Métaux 2.795 0 0
Dangereux 0.27 0 0
Inerte 0.125 0 0
Autres 36.635 1.555 0
Total : 185.03 26.535 27.7 


Pour l’Habitat collectif :

Catégorie Fraction >80 mm KG Fraction <80 et >35 mm KG Fraction <35mm KG
Organique 144.215 50.04 24.94
Papier carton 13.55 0 0
Plastique 76.4 2.405 0
Verre 8.09 0.385 0
Métaux 9.145 0.085 0
Dangereux 0.05 0 0
Inerte 0.56 0 0
Autres 93.073 0.685 0
Total : 345.085 53.6 24.94

En conclusion, on constate que 70% de matière est récupérable entre fractions organiques qui alimente les dalles de compostage et  recyclables récupérés du centre de tri, ainsi on réussit à gagner de l’espace dans le CET dont on augmentera le durée de vie du casier qui par la suite diminuera le coût l’enfouissement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une quatrième campagne de caractérisation est prévue pour le mois d’octobre 2017, pour les wilayas de Mostaganem et Sidi Bel Abbes dans laquelle Mme Roben fera une formation afin d’interpréter les résultats.

 

Campagne de caractérisation des déchets ménagers

Du 15 au 24 mai 2017, la première campagne de caractérisation a été lancée dans les  wilayas de Mostaganem et de Sidi Bel Abbes dans le but de  dimensionner les équipements   à acquérir par la CTB pour le trois centres de tri (notamment le crible qui effectuera un prétraitement avant que les déchets n’arrivent sur le tapis de tri).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La première campagne a été dirigée par Monsieur Jacques Allard, Bureau Almadius, avec le concours de l’AND (Siège + antenne régionale à Oran) et des EPICS concernés. En tout chaque équipe de tri était constituée de 8 à 10 personnes. La caractérisation s’est déroulée en deux étapes:  une analyse granulométrique (sur base des dimension du déchet) suivie par  une analyse de tri (sur base de la nature du déchet).

La procédure de la caractérisation est la suivante :

  • Ouvrir les sacs (il faut que tout soit en vrac). Pour cela, nous avons utilisé des fourches
  • Enlever les « gros » déchets en amont dont on sait très bien qu’ils ne passeront pas le tamis. Il ne faut pas oublier de les peser par la suite
  • Mélanger les déchets à la fourche pour qu’ils soient homogènes
  • Prendre un volume de déchet qui correspond à une durée de travail de 4 heures (soit environ 4 m3 ce qui équivaut à +/- 1 tonne)
  • Faire passe les déchets sur la maille du jour (98, 76 ou 56 mm)
  • Tout ce qui ne passe pas à travers le tamis, doit être trié à la main puis pesé
  • Reprendre les déchets qui sont passés à travers la maille du jour et les faire passer sur le tamis de 35 mm
  • Ce qui ne passe pas sur le tamis de 35 mm, doit être trié à la main puis pesé
  • Ce qui est passé à travers du tamis de 35 mm est simplement pesé.
  • Enregistrement des données.

Au niveau de l’échantillonnage, deux types de quartiers ont été choisis dans chaque wilayas selon qu’il s’agissait d’un habitat collectif ou individuel.

La prochaine campagne sera réalisée pendant le mois sacré du Ramadhan par Madame Eva Roben, Bureau Almadius, dans les  wilayas Sidi Bel Abbes et Mascara. Par la suite il est prévu de lancer encore trois campagnes d’ici la fin février 2018 de manière à avoir un profil complet sur une année.