Séminaire à Oran sur l’utilisation des outils pédagogiques en milieu scolaire

Le 27 et 28 Novembre 2018, le projet AGID a organisé à Oran un séminaire d’échange et de partage en milieu scolaire animé par  l’association Belge Good Planet (Mme Séverine Hervé, Coordinatrice francophone et Mme Céline Laguesse, collaboratrice éducative) et l’ Institut Eco-Conseil ASBL (Valérie Claes, coordinateur des projets internationaux).

Une cinquantaine de personnes ont participé au séminaire au nom des différents acteurs impliqués dans la zone d’intervention, à savoir;

  • Les associations environnementales.
  • l’Agence Nationale des Déchets (cellule communication, antenne régionale).
  • Les chargés de sensibilisation des Directions de l’Environnement.
  • 3  responsables des clubs vert des écoles pour chacune des 3 wilayas.

La formation s’est déroulé en deux temps: le premier jour visait à présenter les outils qui sont utilisés en Belgique par Good Planet et le second portait sur l’adaptation des outils présentés au contexte des participants. La formation était structurée suivant trois tranches d’age compte tenu du niveau de développement de l’enfant et de ses besoins:

Cerveau global

  • 3-7 ans: Que se passe-t’il au pays pas propre, une animation basé sur le compte et l’imaginaire, avec une interactivité entre l’animatrice et les enfants.
  • 8-12 ans: Gardons notre école propre, une animation basé sur l’interpellation des enfants, pour les emmener à réagir/agir
  • 13-18 ans: C’est du propre! une animation qui met les participants en compétition avec des quiz et débat mouvant.

 

La formation s’est dérouleé dans une ambiance bon enfant qui a fait la part belle à l’échange d’expérience. Une bonne partie du travail s’est déroule en groupe. Au terme du séminaire, un Sylabus édité par Goodplanet qui décrit les outils d’animation et leur mode de mise en œuvre a été remis aux participants.

Campagne de sensibilisation à Mascara (Mission d’appui Tibi 4)

Du 05 au 08 Novembre, le projet AGID a organisé, avec le concours de Tibi (Charleroi) une mission d’appui auprès des acteurs déchets et la société civile de la wilaya de Mascara .

Cette mission s’inscrit en continuité avec la mission  précédente à Mostaganem en juillet 2018. Elle s’est déroulée avec le concours des représentants  de Tibi, (Mme Françoise Lardenoey et Mme Pierrine Meessens), d’Enabel et de l’AND selon le programme ci-attaché  (Programme Tibi 4).

La vidéo ci-dessous témoigne de l’excellente ambiance de la mission à Mascara où les différents acteurs et la Direction de l’Environnement s’apprêtent à de nouvelles initiatives, notamment  au niveau du compostage et du tri des déchets.

 

Compostage: Initiation des associations au compostage collectif

L’AGID a organisé une formation pratique au profit des associations des trois wilayas pilotes du projet afin de les initier au compostage collectif ; le principale but étant l’acquisition par les associations des connaissances de bases et des bonnes pratiques liées au compostage de quartier afin de pouvoir à leur tour l’introduire au niveau des ménages et en favoriser ainsi la généralisation.

En effet, face à l’abondance croissante des déchets organiques (plus de la moitié de la constitution de nos déchets) et la surexploitation des casiers au niveau des centres techniques d’enfouissement, la valorisation de cette fraction est plus que nécessaire et le compostage collectif en constitue une bonne alternative. Réalisé in situ, il permet à la fois de valoriser les déchets et d’en éviter le transport et l’enfouissement.  Il est également une façon d’encourager le tri sélectif  auprès des ménages qui se plaignent le plus souvent de faire des efforts en vain.

Ainsi, dans cette optique, la formation animée par les experts EVA ROBIN et PIERRIC RAULIN, a permis aux associations de savoir comment gérer  un bon compost de quartier, les déchets à y mettre et à éviter ainsi que le matériel et les outils nécessaires pour son entretien. Les bacs en palettes recyclées construits pour l’occasion ont été l’amorce vers le développement de cette approche et les associations, très enthousiastes quant à cette initiative, ont exprimé leur volonté à en dupliquer le processus dans les quartiers de la ville avec bien sûr l’accompagnement et l’appui du projet.

 

 

20180124 Affiche consignes de tri compostage

Affiche pour les consignes de tri

Kit de sensibilisation: formation de 47 animateurs

Dans la lignée des travaux précédent relatif à la conception et la production d’un kit de sensibilisation, les 13 associations impliquées dans le projet ont été invitées à désigner 3 personnes pour suivre une formation « animateur » pour pouvoir utiliser le kit. L’Agence Nationale des Déchets avait également envoyé 4 personnes.

Cette formation s’est déroulée du 4 au 8 févier 2018 à raison d’une journée et demi dans chacune des 3 wilaya. Elle a été dispensée par Monsieur Tarek Nefzi et Mme Valérie Claes de l’Institut EcoConseil (Namur, Belgique).

L’objet de cette formation est de permettre aux membres des 13 associations de pouvoir mener une animation à travers une série de jeu autour des 3 panneaux composant les kit de sensibilisation, à savoir :

  1. Qui sont les principaux acteurs impliqués dans la gestion des déchets ménagers .
  2. Quels déchets peut-on trouver dans une poubelle ? Qu’est-ce qu’ils deviennent ?
  3. Quels gestes le citoyen peut-il adopter pour une meilleure gestion des déchets ?

La formation était résolument axée sur la pratique de l’animation et comportait de nombreuses mises en situation par rapport à ce que les animateurs sont susceptibles de rencontrer sur le terrain. La manière d’adapter ces animations en fonction de différents types de public a été également traitée au cours de la formation

Exercice d’animation à Mostaganem

Exercice d’animation à Mascara

Exercice d’animation à Sidi Bel Abbes

Cette formation sera suivie par d’autres formations pour le renforcement de la capacité des associations en matière de communication et de sensibilisation.

3ème campagne de caractérisation des déchets ménagers

La troisième campagne de caractérisation a eu lieu du 09 au 17 Août 2017, où les membres de l’équipe AGID ont été répartis sur les deux wilayas ciblés Mostaganem et Mascara.

Chaque équipe été composé de deux jeune cadres de l’AND avec l’intervention de l’experte Mme Roben et le nouveau ATI CTB Mr Pierric Raulin.

Un échantillon de 600Kg/ jour est tamisé avec la même procédure et maillage (100-80-60-/35mm) que les deux campagnes précédentes :

L’experte Mme Roben  a pris plus en considération le tamis 80mm en vue de la séparation optimale entre la fraction recyclable de l’organique.

En analysant les résultats de cette campagne, on a obtenu les tableaux ci-dessous :

Pour l’Habitat individuel :

Catégorie Fraction >80 mm KG Fraction <80 et >35 mm KG Fraction <35mm KG
Organique 59.28 22.46 27.7
Papier carton 27.565 0 0
Plastique 55.02 2.52 0
Verre 3.25 0 0
Métaux 2.795 0 0
Dangereux 0.27 0 0
Inerte 0.125 0 0
Autres 36.635 1.555 0
Total : 185.03 26.535 27.7 


Pour l’Habitat collectif :

Catégorie Fraction >80 mm KG Fraction <80 et >35 mm KG Fraction <35mm KG
Organique 144.215 50.04 24.94
Papier carton 13.55 0 0
Plastique 76.4 2.405 0
Verre 8.09 0.385 0
Métaux 9.145 0.085 0
Dangereux 0.05 0 0
Inerte 0.56 0 0
Autres 93.073 0.685 0
Total : 345.085 53.6 24.94

En conclusion, on constate que 70% de matière est récupérable entre fractions organiques qui alimente les dalles de compostage et  recyclables récupérés du centre de tri, ainsi on réussit à gagner de l’espace dans le CET dont on augmentera le durée de vie du casier qui par la suite diminuera le coût l’enfouissement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une quatrième campagne de caractérisation est prévue pour le mois d’octobre 2017, pour les wilayas de Mostaganem et Sidi Bel Abbes dans laquelle Mme Roben fera une formation afin d’interpréter les résultats.

 

Deuxième campagne de caractérisation des déchets

L’équipe AGID a effectué la deuxième campagne de caractérisation du 10 au 16 Juin 2017 durant le mois de Ramadan. Elle a eu lieu au niveau des wilayas de Mascara et Sidi bel Abbes  sur une durée de 2 jours à raison de 4 – 5 heures par jour.

IMG20170611093853

La procédure du travail n’a pas été modifié:

  • Des tamis métalliques (60mm-80mm-100mm-30mm) ont été utilisé.
  • Deux différents types d‘échantillons ont fait l’objet : les déchets de l‘habitat collectif et de l‘habitat individuel.
  • On a travaillé sur un échantillon de presque d’une tonne pour chaque jour

IMG_20170613_072049L‘analyse de tri a montré que :

  • La fraction organique est plus importante au mois de Ramadan.
  • La quantité globale des déchets augmente aussi.

L’experte Eva Roben a également fait le point sur l’état du  pilote de compostage. A cette occasion elle a apporté des tiges plastiques qui permettent d’améliorer l’aération des andins en créant des cheminées vers l’intérieur.

IMG20170611072353

Une troisième campagne de caractérisation est programmée au mois d’août pour les wilayas du Mascara et Mostaganem, lors de cette mission il sera aussi question de voir la récolte du compost.

 

Campagne de caractérisation des déchets ménagers

Du 15 au 24 mai 2017, la première campagne de caractérisation a été lancée dans les  wilayas de Mostaganem et de Sidi Bel Abbes dans le but de  dimensionner les équipements   à acquérir par la CTB pour le trois centres de tri (notamment le crible qui effectuera un prétraitement avant que les déchets n’arrivent sur le tapis de tri).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La première campagne a été dirigée par Monsieur Jacques Allard, Bureau Almadius, avec le concours de l’AND (Siège + antenne régionale à Oran) et des EPICS concernés. En tout chaque équipe de tri était constituée de 8 à 10 personnes. La caractérisation s’est déroulée en deux étapes:  une analyse granulométrique (sur base des dimension du déchet) suivie par  une analyse de tri (sur base de la nature du déchet).

La procédure de la caractérisation est la suivante :

  • Ouvrir les sacs (il faut que tout soit en vrac). Pour cela, nous avons utilisé des fourches
  • Enlever les « gros » déchets en amont dont on sait très bien qu’ils ne passeront pas le tamis. Il ne faut pas oublier de les peser par la suite
  • Mélanger les déchets à la fourche pour qu’ils soient homogènes
  • Prendre un volume de déchet qui correspond à une durée de travail de 4 heures (soit environ 4 m3 ce qui équivaut à +/- 1 tonne)
  • Faire passe les déchets sur la maille du jour (98, 76 ou 56 mm)
  • Tout ce qui ne passe pas à travers le tamis, doit être trié à la main puis pesé
  • Reprendre les déchets qui sont passés à travers la maille du jour et les faire passer sur le tamis de 35 mm
  • Ce qui ne passe pas sur le tamis de 35 mm, doit être trié à la main puis pesé
  • Ce qui est passé à travers du tamis de 35 mm est simplement pesé.
  • Enregistrement des données.

Au niveau de l’échantillonnage, deux types de quartiers ont été choisis dans chaque wilayas selon qu’il s’agissait d’un habitat collectif ou individuel.

La prochaine campagne sera réalisée pendant le mois sacré du Ramadhan par Madame Eva Roben, Bureau Almadius, dans les  wilayas Sidi Bel Abbes et Mascara. Par la suite il est prévu de lancer encore trois campagnes d’ici la fin février 2018 de manière à avoir un profil complet sur une année.